Les bases du Japonais

Je vais vous donner tout plein de petite règle de japonais. Toutes les bonnes bases pour assimiler le japonais si vous le souhaiter. Il y a une chance sur 100 pour que vous ayez le courage de tout lire puisque les bases sont un peu longues variées mais indispensable. Donc pour ceux qui veulent apprendre le japonais je conseille de lire cette article que je créerais de mon mieux (lentement... ^ _ ^ "), et pour les fidèle fan du Japon certains risque de lire des choses qu'ils savaient déjà.

I - Les Prononciations

Tout d'abord les prononciations : (entre [...] les prononciation japonaise avec les lettres française)

  • * le "u" dans la syllabe su à le fin d'un mot, tel que desu, ne se prononce pas ce qui donne desu [déss].
  • ²les "h" en japonais sont aspirés.
  • ¤les "f" en japonais se situ entre le f français et le h
  • °les "r" en japonais sont roulés mais très souvent à tel point qu'on dirait des "l" donc on les notera avec des "l"

a [a] i [i] u [ou] e [é] o [o]
ka [ka] ki [ki] ku [kou] ke [ké] ko [ko]
sa [sa] shi [chi] su [sou]* se [sé] so [so]
ta [ta] chi [tchi] tsu [tsou] te [té] to [to]
na [na] ni [ni] nu [nou] ne [né] no [no]
ha [ha]² hi [hi] fu [fou]¤ he [hé] ho [ho]
ma [ma] mi [mi] mu [mou] me [mé] mo [mo]
ya [ya] yu [you] yo [yo]
ra [la]° ri [li] ru [lou] re [lé] ro [lo]
wa [wa] wo [wo]
n [n]
ga [ga] gi [gi] gu [gou] ge [gé] go [go]
za [dza] ji [dji] zu [dzou] ze [dzé] zo [dzo]
da [da] di [di] du [dou] de [dé] do [do]
ba [ba] bi [bi] bu [bou] be [bbbé] bo [bo]
pa [pa] pi [pi] pu [pou] pe [pé] po [po]
sha [cha] shu [chou] she [ché] sho [sho]
ja [dja] ju [djou] jo [djo]
cha [tcha] chu [tchou] cho [tcho]
J'ai pris les syllabes des hiraganas pour faire le tableau.

Après connaître les prononcitation japonaise il faut savoir quant au japonais sont écriture est sous quatre formes (!). La première et la plus simple pour nous français, qui est le românji composée uniquement avec les lettre latine, utilisé dans le tableau (les mêmes lettre que le français quoi '- . -). Les trois autres écritures sont utilisée ensembles; les hiragana, les katakana et les kanji. Les hiragana forme tous les mots à partir du fait qu'un hiragana est égale à une syllabe. Les katakana forme le même principe mais ne sont utilisé que pour former les mots étrangers (par exemple un nom étranger français : Leclerc ils vont l'écrire Rukureru avec les katakana). Et les kanji sont des idéogrammes donné par les chinois au fil des années.

II - Constructions (générale) des phrases :

 En japonais le verbes ce met à la fin d'une phrase et le sujet au début. Ex : Watashi desu. Watashi,moi/je, sujet [watachi] + desu,être, verbe [déss] = C'est moi. Une information sur le sujet (attribut du sujet) est toujours insérer entre wa et desu. Ex : Anata wa ureshii desu. Anata, toi/tu, sujet [anata] + wa + ureshii, heureux, attribut du sujet [ouléchii] + desu, être, verbe [déss].

Wa est une particule de la phrase. Wa ne se traduit pas en français. Wa sert à indiquer que le mot qui le précède est le sujet de la phrase. Il y a plusieurs particule comme "wa" en japonais. Toutes ne sert pas à indiquer la même chose. Il y en a une dizaine, je crois... peut-être... certainement... ( > . < ).

III - Les pronoms personnels et suffixes.

A) Watashi n'est pas le seul mot pour désigner moi/je. Il y en a dix :

  1. Watashi -> se dit pour être poli et formel.
  2. Watakushi -> se dit pour être très très poli
  3. Kochira -> se dit pour être aussi très poli
  4. Kotchi -> se dit pour être poli
  5. Atakushi -> se dit pour une femme pour être poli
  6. Washi -> se dit pour les garçons familièrement, c'est une contraction.
  7. Atashi -> se dit pour une fille familièrement, c'est une contraction.
  8. Boku -> se dit pour un jeune garçon familièrement, c'est une contraction
  9. Uchi -> se dit pour une fille familièrement, c'est une contraction
  10. Ore -> se dit familièrement pour tous.

B) Anata n'est pas non plus le seul mot pour désigner toi/tu. Il y en a 9 : 

  1. otaku = se dit pour être très poli
  2. sochira = se dit aussi pour être très poli
  3. anata = se dit pour être poli, formel
  4. kimi = se dit familierement
  5. omae = se dit très familierement, populairement
  6. anta = se dit très familierement, populairement, contraction de anata
  7. temae = se dit populairement (peut être utilise pour dire moi)
  8. onore = se dit populairement (peut etre utilise pour dire moi)
  9. kisama = se dit populairement

C) Les suffixes japonais.

En japonais on n'apelle presque jamais quelqu'un par son prénom ou nom de famille sinon cela est très familier (voir vulgaire). On m'est donc (toujours) un suffixe de politesse aux noms et cela change des fois selon la relation que l'on a avec cette personne-ci et selon son sexe par moment.

  • San : Le suffixe le plus courant. Il est l'équivalent de Monsieur, Madama et Mademoiselle.  
  • Han : Equivalent de "san" mais dans la langue du kansai (région de Kyoto, Kobe, Osaka et Nara).
  • Chan : Utilisé pour les enfants et les jeunes filles. Qui pourrait se traduire par "petit(e)" suivie du nom.
  • Chin : dérivée humouristique de "chan".
  • Tan : Même chose que Chin dérivée humouristique.
  • Kun : Utilisé vers un garçon que l'on connait (plutôt) bien du même âge ou plus jeune. Il est très rare qu'il soit utilisé vers une fille seulement si c'est un garçon qui l'emploie pour une fille dans une relation de camaraderie (jamais utilisé entre deux femes).
  • Sama : Envers quelqu'un qu'on doit du respect (patron) ou à qui on a du respect. Souvent plus âgé.
  • Chama : Même chose que sama. Utilisé quasi-exclusivement pour une personne âgée.
  • Dono : Quasi-équivalent de "-sama" à l'exception qu'il est moins utilisé et qu'il est pour quelqu'un d'un haut rang social (souvent). Se traduirait par "seigneur". Rarement utilisé pour une femme aussi.
  • Shi : Très formel mais également assez neutre. Employer de façon polie pour s’adresser, quasiment par courrier, à quelqu’un que l’on n’a encore jamais rencontré en personne. Ce terme un peu plus qu’un suffixe, car une fois qu'on s’est adressé à la personne concernée en ayant placé une fois shi après son nom, on peut ensuite omettre son nom et n’utiliser que shi.
  • Senpai : Utilisé par quelqu'un qui a plus d'expérience que soit avec une différence d'âge minime. Pourraît se traduire par "aîné".
  • Sensei :Utilisé pour quelqu'un qui est expert dans un domaine. Les professeurs ou les médecins sont des sensei.
  • Kohai : le contraire du sensei. Celui qui n'a pas d'expérience et qui suit l'enseignement du sensei ou du sempai.
  • Bocchan : utilisé pour un jeune homme dont le père (voir la mère) à beaucoup ou assez d'influence (ex : fils de ministre)
  • Sopo : Pour sa mamie (la suite c'est aussi pour la famille)
  • Sofu : Pour son papie
  • Haha : Pour sa mère Maman
  • Chichi : Pour son père Papa
  • Papa : Vous pourrez de temps en temps entendre un japonais appeler son père papa mais pas très souvent.
  • Otôto : Pour son petit frère
  • Imoto : Pour sa petite soeur
  • Ani : Pour son grand frère (parfois suivie de chan)
  • Ane : Pour sa grande soeur (parfois suivie de chan)
  • Oji : Pour son Tonton
  • Oba : Pour saTante (souvent suivie de chan)
  • Obaasan : Pour la  Grand-mère de quelqu'un d'autre.
  • Ojiisan : Pour le Grand-père de quelqu'un d'autre.
  • Okâsan : Pour la mère de quelqu'un d'autre.
  • Otôsan : Pour le père de quelqu'un d'autre.
  • Imôto(-san) : Aussi pour la petite soeur de quelqu'un d'autre on enlève "san" si on connaît bien celle-ci.
  • Otôto(-san) : Aussi pour le petit frère de quelqu'un d'autre on enlève "san" so on connaît bien celui-ci.
  • Onêsan : Pour la grande soeur de quelqu'un d'autre.
  • Oniisan : Pour le grand frère de quelqu'un d'autre.
  • Obasan : Pour la tante de quelqu'un d'autre.
  • Ojisan : Pour l'oncle de quelque'un d'autre.

D) Autre personnes

  • Kare : lui/il
  • Kanojo : elle
  • Watashitachi : nous
  • Anatatachi : vous
  • Karera : ils
  • Kanojotachi : elles

Remarque : Anata s'emploie aussi bien pour le tu et vous singulier poli. Et Anata est très rarement utilisé on préfèrera en japonais reprendre le nom de l'interlocuteur avec le suffixe approprié. Mais les épouses japonais emploi anata à leur mari.

Voilà pour ce  qui est des personnes maintenant nous allons revoir la grammaire japonaise très différente de la notre.

II - (Re) La construction des phrases japonaises.

Rappel : Le sujet au début de la phrase, le verbe à le fin. Wa n'est qu'une particule (voir ce à quoi elle sert ci-dessus). Ordre donc : Karera wa ureshi desu. Traduction : Il est heureux.

Il faut aussi savoir que les japonais mettent le verbe être là ou nous français nous mettons le verbe avoir pour un mal, une peur ou un besoin. Itai pour le mal, kowai pour la peur et hitsuyô pour le besoin. Ex : Kanojo wa inu ga kowai desu. Kanojo, elle, sujet [kanodjo] + wa, particule + inu, chien(s) [inou] + ga, particule + kowai, peur, [kowaï] + desu, être, verbe [déss]. Traduction : Elle a peur des chiens / du chien.

A partir de cette phrase on peut faire deux autres remarques.

  1. Ga, à (de), sert à désigner l'endroit où l'on a mal, de dont on a besoin ou peur.
  2. En japonais on ne précise ni le genre ni le nombre. Tout dépend du contexte.

Il faut bien retenir l'ordre des mots, voici quatre autres exemples :

  • Ojiisan wa atama ga itai desu. Grand-père / - / tête / à / mal / être. Traduction : Grand-père a mal à la tête.
  • Yano-kun wa jiko ga kowai desu. Yano / suffixe / - / accident / à / peur / être. Traduction : Yano, tu as peur des accidents.
  • Watashitachi wa jikan ga hitsuyô. Nous / - / temps / à  / besoin / être. Traduction : Nous avons besoin de temps.
  • Kanojotachi wa onaka ga itai desu. Elles / - / ventre / à / mal / être. Traduction : Elles ont mal à la tête.

Avec l'aide du site crapulescorp et de mon livre de japonais.

55 votes. Moyenne 4.65 sur 5.

Merci de visiter mon site!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site